Le chef de choeur

Régis HARQUEL

Régis Harquel est professeur d'éducation musicale en collège. Formé par Bernard Tétu et Régine Théodoresco avec laquelle il a dirigé le Cantrel de Lyon jusqu'en 2006, il est titulaire du DEM de direction de choeur de l'école de musique de Villeurbanne dans la classe d'Antoine Finck.

Régis Harquel, le chef de chœur

Au sein du Mouvement A Coeur Joie, il est un formateur de chefs de choeur et dirige, comme chef invité, des sessions musicales chorales. A ce titre, il a dirigé deux ateliers aux Choralies de Vaison-la-Romaine, trois ateliers au Festival "la Voix" de Quintin, plusieurs ateliers en Anjou, Bourgogne, Roussillon, Béarn et à Paris.

Membre du conseil musical d'A Cœur Joie France et d'A Cœur Joie Rhône, Régis Harquel mène des projets de grande ampleur.

Il a dirigé également le choeur mixte La Dulciane, lauréat de Draguignan 2008.




Le choeur Ephémère travaille régulièrement avec plusieurs professeurs de chant:

Elsa GOUJON-GREGORI

Elsa Goujon- Grégori

Elsa Goujon- Grégori a commencé sa formation de chef de chœur avec Eliane Lavail au C.N.R. de Bordeaux, où elle a également étudié l’harmonie, le contrepoint et la musique de chambre. En octobre 1999, elle intègre la classe de direction de chœur de Bernard Tétu au C.N.S.M.D. de Lyon. Elle obtient le Certificat d’Etudes Générales en Juin 2001.

De 2003 à 2005, elle travaille avec des jeunes de 6 à 24 ans au sein d’  « Opéra Junior »à Montpellier. Ce centre de formation et de création artistique, dirigé par Vladimir Kojoukharov collabore sur de nombreux projets avec l’Opéra de Montpellier et le festival de Radio-France. En 2007, elle effectue plusieurs remplacements pour la maîtrise du C.N.R. de Lyon (février, et septembre ) et depuis septembre, elle dirige le Choeur Franco-Allemand de Lyon.

Parallèlement, elle a poursuivi sa formation de chanteuse avec Françoise Biscara, Pascale Reynaud et Mireille Deguy, et elle a pu bénéficier de l'enseignement de Ronald Kleekamp, Lena Hauser et Howard Crook lors de master-class du CVRA.

En 2001, elle entre dans le choeur de femmes professionnel « Calliope» dirigé par Régine Théodoresco, qui se produit régulièrement en concert pour interpréter des œuvres allant de Palestrina à des créations contemporaines et participe à l'enregistrement de quatre disques. En 2005, elle prend part à la création de l’opéra de Gérard Garcin Aux sources du fleuve au festival Berlioz à La Côte-Saint-André.

Comme soprano solo, elle chante dans plusieurs oratorios comme le Stabat Mater de Haydn, le Dixit Dominus de Haendel, le Stabat Mater de Schubert, le Requiem de Mozart, et elle interprète le rôle de la Première Dame de l'opéra Die Zauberflöte de Mozart.

En octobre 2006, elle intègre l'équipe pédagogique du Centre de la Voix Rhône-Alpes comme professeur de technique vocale, et depuis 2007, elle enseigne le chant à l'E.N.M. de Villeurbanne.



Amandine TRENC

Amandine Trenc

La soprano Amandine Trenc intègre la Maîtrise de Radio France à l’âge de 8 ans où elle a l’occasion de travailler sous la direction de chefs prestigieux tels que Charles Dutoit, Yutaka Sado, Seiji Osawa ou Georges Prêtre.

Elle se forme par la suite au chant lyrique auprès d’Anne-Marie Blanzat au conservatoire du XIIIème de Paris. Parallèlement, elle obtient une licence de musicologie à l’université de la Sorbonne, un premier prix de formation musicale à l’unanimité avec les félicitations du jury du CNR de Paris et un DEM de direction de chœur mention très bien à l’unanimité de l’ENM de Créteil.

En 2007 elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe d’Isabelle Germain et de Fabrice Boulanger, continuant ainsi son parcours à travers la mélodie et le lied au cours de masterclass auprès d’Alain Garichot, Maria Bayo, Udo Reinemann et François Leroux. Elle y obtient son Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien en chant en juin 2009. Ses goûts éclectiques l’amènent à explorer divers domaines musicaux de la musique ancienne au répertoire contemporain. Elle travaille ainsi aux côtés de Geoffroy Jourdain, Régine Théodoresco, Lucien Kandel...

En 2009 elle tient le rôle de Rosita dans Un mari à la porte d’Offenbach mis en scène par Hélène Delavault au CNSMD et celui de Marie dans Les mousquetaires au couvent de Varney sous la direction d’Andreï Chevtchouk et mis en scène par Odile Dovin dans le cadre du festival Opéra et Châteaux de Crest.



Mireille DEGUY

Mireille Deguy

Dès son apprentissage du chant, Mireille Deguy est fascinée par l’aspect pédagogique de cette discipline. Très tôt, elle écoute l’enseignement de grands professeurs tels Magda Fonay, Juliette Bise, Christa Ludwig, Denise Dupeix, Michel Senechal, Lorraine Nubar, Gabriel Ferro, Régine Crespin. Son perfectionnement dans l’enseignement du chant se fait auprès de Ronald Keklamp et de Margreet Honig.

Son désir de transmettre commence très tôt lorsque encore étudiante, elle prépare quelques élèves au concours d’entrée du Conservatoire de Musique d’Aix en Provence. Sa curiosité l’entraine vers des disciplines bénéfiques à tout chanteur telles les méthodes Alexander ou Feldenkrais. Elle s’intéresse aussi à la phoniatrie et travaille avec Benoit Amy de La Bretèque et Jean Blaise Roch. Elle aime également enseigner la pose de la voix parlée et l’applique dès 1998 à l’IUFM de Versailles .

En 1999, elle enseigne à la Maitrise de la Loire. Puis la Maitrise de l’Opéra de Lyon lui demande de rejoindre l’équipe pédagogique. Elle fait également partie de l’équipe fondatrice du Centre de la Voix Rhône-alpes.

Elle anime de nombreux stages de chant au Centre de la Voix , à l’Académie d’été de Rouffach, à l’Académie d’Ambronay, au CEFEDEM de Lyon et des stages de pédagogie vocale à l’IUFM de Lyon et à l’Académie Musique et Voix du Nord-Pas de Calais. Elle participe à la formation pour le Diplôme d’Etat de chant au conservatoire de Saint-Etienne.

L‘Opéra de Lyon lui demande de préparer vocalement les deux enfants qui joueront le rôle d’ Yniold dans la production de “ Pelléas et Mélisande” (mise en scène Peter Stein) puis de perfectionner la diction française dans le chant de chanteurs étrangers sur les productions telles que “La Veuve joyeuse” (F. Léhart) ou “Djamileh” (G. Bizet).

Elle est actuellement professeur de technique vocale au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, à la Maitrise de l’Opéra de Lyon et au Centre de la Voix Rhône-Alpes.

Logo de l'ensemble vocal Ephémère

Nouveautés

Logo gàs Logo ACJ
Notre nouveau CD est disponible!